Obtenir la version pdf de la page

Les projets de développement


Présentation des 7 grands projets de développement définis par les élus de Luxeuil-les-Bains.

Une politique volontaire et responsable

Le plan « Préférez Luxeuil » voté en 2012 pour une durée de 5 ans apporte un éclairage nouveau sur les choix d’investissements en adéquation avec le Programme Pluriannuel d’Investissements.

 1. Le patrimoine architectural et naturel

La poursuite des études sur la mise en valeur des fouilles archéologiques incluant les espaces reliés (place de la République, signalétiques..) et la cohérence avec l’ensemble des sites et collections communales (Musée de la Tour, Four des Potiers, Cloîtres etc.).
La requalification du quartier thermal sera un des grands chantiers : voirie, éclairage public, aménagements urbains etc.
La concrétisation des chemins de randonnées en forêts du Banney et des Sept chevaux (piétonniers, cyclistes et équestres), ce projet qui s'étend sur plusieurs années, est un atout touristique supplémentaire répondant aux attentes des utilisateurs connaisseurs et néophytes ainsi qu’aux familles dans le cadre de leurs loisirs.

2. L’Habitat

Dans le cadre du développement de notre nouvelle politique de l’habitat, nous proposerons le soutien à la rénovation de logements répondant aux critères d’économie d’énergies par la signature de la convention Habiter Mieux. Une prime aux travaux sera attribuée dans ce cadre, sans critères préalables d’éligibilité aux aides départementales.
Une opération  « Façades», en complémentarité avec l’étude  « Ilots dégradés » pour laquelle Luxeuil-les-Bains s’est portée candidate et a été retenue par le Conseil général, sera réalisée sur le secteur de la rue Carnot.

3. Le niveau d’équipement 

La municipalité souhaite préserver et développer le niveau d’équipement pour la population et les visiteurs. Ainsi, dès 2012 des investissements dans les infrastructures sportives (création d’un court couvert de tennis dans l’enceinte du Stade, rénovation du Palais des Sports…), culturelles (travaux de sécurisation du Musée de la Tour, d’embellissements extérieurs de l’Espace Molière, implantation de l’école de Musique dans les locaux du centre social G. Taiclet, …).
Les investissements à destination des jeunes et des familles se poursuivront par la rénovation cette année encore d’une aire de jeux mais aussi par des travaux au sein des écoles (Bois de la Dame et Stade) et de la salle polyvalente de Saint-Exupéry.

4. Ville « bien-être » 

Nouvellement labélisée Station Classée de Tourisme, la ville de Luxeuil-les-Bains se doit de poursuivre ses efforts en matière d’accueil, d’animation et de rayonnement. La recherche d’investisseurs dans le domaine de la remise en forme mais aussi l’accompagnement des initiatives de nos partenaires sont nos priorités. Les contraintes de classement de l’Office de Tourisme en 1ère catégorie entraînent des investissements nécessaires et évidents pour la commune.
Ce programme sera particulièrement en adéquation le nouveau Contrat de Station, signé en 2014

5. La sécurité

Les efforts de sécurisation des espaces publics et de la voirie sont réalisés chaque année (poursuite de l’extension du réseau de vidéoprotection, aménagement de sécurités etc.). 

6. Les commerces et services 

L’étude préalable à l’Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat, des Commerces et Services a été lancée. L’Etat et le Conseil général ainsi que les chambres consulaires et les partenaires locaux (association des commerçants, commerçants…) seront des partenaires indispensables à la réalisation de cette étude. Outil d’un projet commercial ambitieux, cette OCMACS sera le point de départ d’une collaboration étroite pour le développement et l’attractivité de notre zone de chalandise.

7. Le développement économique 

Dans la continuité des actions engagées, la ville s’efforcera de poursuivre, en complémentarité avec les autres acteurs du secteur, les travaux :
D’amélioration de l’activité économique du territoire
- De soutien aux entreprises et artisans locaux
- De recherche d’investisseurs créateurs d’emplois.

Retour haut de page