• Conseil municipal Budget 2017 mercredi 29 mars 2017 à 19h30
 
Obtenir la version pdf de la page

Archéologie


Luxeuil-les-Bains au carrefour de l'histoire

Les fouilles archéologiques de 2008 et 2009 sur la place de la République à Luxeuil-les-Bains ont permis de mettre au jour des vestiges exceptionnels de l’église funéraire Saint Martin, lors de la fondation du célèbre monastère de Saint Colomban à l’époque mérovingienne.

La découverte de la crypte de Saint Valbert en 2008 entourée de nombreux sarcophages découverts en 2009 donne à ce site une renommée internationale pour les chercheurs et historiens. La concentration d’inhumations effectuées entre le Vème et le IXème siècle permet de définir le site comme unique pour notre région et très rare pour la France. 125 sarcophages sur 625 m², la plus forte concentration de sarcophages du grand est de la France.
Ce site est un argument majeur pour le développement touristique de la ville de Luxeuil-les-Bains, déjà dotée d’un riche patrimoine qui la place parmi les plus belles villes de Franche-Comté. La présence de 10 000 visiteurs sur la place de la République de juillet 2009 et juillet 2010 montre l’intérêt du grand public pour le passé de la cité.
 
Pour connaître les avancements des fouilles archéologiques de la Place de la République et l'historique de ces fouilles, rendez-vous sur le site de l'Association des Amis de Saint Colomban.

Sources textes : Les Amis de St Colomban © Sébastien Bully


Projet de sauvegarde du site de la place de la République 2009

Ce site archéologique présente des découvertes historiques reconnues comme majeures  par la communauté scientifique. Leur mise en valeur nécessiterait, au-delà des aides publiques traditionnelles, des moyens financiers importants pour une ville de la taille de Luxeuil-les-Bains.
C’est pourquoi en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, reconnue d’utilité publique, et le concours de l’association des Amis de Saint Colomban, la ville de Luxeuil-les-Bains étudie le lancement d’une souscription populaire recueillant des dons déductibles des impôts auprès des particuliers et d’entreprises mécènes.

 Avant l’ouverture de cette souscription plusieurs étapes sont à réaliser :

- Finir le chantier de fouilles 2009. 
- Attendre les conclusions de M. Sébastien Bully, archéologue du CNRS, responsable du chantier de fouilles.
- Définir le rôle culturel et touristique dévolu à ce site.
- Etablir un projet de protection du site en accord avec les services concernés DRAC…
- Rechercher la participation des organismes institutionnels (Conseil Général de Haute-Saône, Région, Services Culturels de l’Etat…) afin de définir la part financière de la commune.
- Faire adopter le projet et le plan de financement par le  conseil municipal de Luxeuil-les-Bains.
- Ouvrir auprès de la Fondation du Patrimoine une souscription « Luxeuil sauvegarde site Saint Martin ».

Si vous êtes intéressé par cette souscription, vous pouvez communiquer vos coordonnées, à l'Association des Amis de Saint Colomban, par mail en mentionnant « souscription église Saint-Martin ». Un calendrier de toutes ces étapes sera réalisé et vous serez tenu informé de l’évolution du projet, via le site des Amis de Saint Colomban.




Les fours de potiers gallo-romains

Des travaux effectués en 1881, au sud de l’hôpital, conduisent à la découverte d’un moule pour la fabrication de poteries rouges à pâte fine (conservé au Musée de la Tour des Echevins de Luxeuil-les-Bains). On en déduit la présence en ce lieu d’un atelier de céramique gallo-romain.
De 1978 à 1988, des sondages et fouilles sont effectués par le Groupe de Recherches Archéologiques de Luxeuil (G.R.A.L), composé uniquement de bénévoles. En 1980, le premier four antique est localisé.
 
Dix fours ont été mis au jour entre 1980 et 1987. Ils sont quasiment tous dans un état exceptionnel de conservation, cela tient notamment à leur enchâssement dans le grès, au sommet de la colline.
 
Le four circulaire, découvert à moins de vingt centimètres sous le sol actuel, est le mieux conservé. Ce four est un bel exemple de four à poterie sigillée (céramique rouge ornée de motifs en relief).
Une aire de chauffe centrale, creusée elle aussi dans la roche en place, ouvre sur les 7 fours.
 
La réhabilitation du site en 2009 :
Classé « Monument Historique » en 1988, l’ensemble des neuf fours gallo-romains est devenu un élément majeur du patrimoine archéologique luxovien.
 
En mars 1994, un bâtiment adapté au site, est réalisé afin de le protéger des intempéries et du vandalisme. Mais le site fut rapidement fermé.
Le nettoyage des fours est effectué fin juin 2009 par une équipe d’archéologues et les services de la Ville de Luxeuil-les-Bains.
Les galeries suspendues permettent une visualisation parfaite de chacun des fours avec un affichage didactique réalisé par Philippe Kahn et l’Office de Tourisme.
 
Le site des fours de potiers fait partie de la visite guidée de la ville organisée par l’Office de Tourisme. (Tél : 03 84 40 06 41)
        
Le Musée de la Tour des Echevins, rue Victor Genoux, expose en permanence des vestiges retrouvés sur le site. Ouverture : De mai à octobre, tous les jours de 14h à 18h sauf le mardi.
 
Sources textes : Philippe KAHN, président du G.R.A.L © Ikona 

Retour haut de page